Le nouveau livre durable passe par la gestion des transports 

Si on parlait réchauffement climatique ? 

Dans l’imaginaire collectif, les transports ne viendraient peut être pas en premier dans le classement des causes du réchauffement climatique. Pourtant, les transports participent à hauteur de 30% aux émissions totales de CO2 en France, principale cause du réchauffement de la planète par effet de serre.

Nous avons tous et toutes en tête la loi européenne qui a tranché l’arrêt de la production de véhicules thermiques le 28 juin 2022. Les constructeurs automobiles devront passés à l’électricité ou à l’hydrogène dès 2035. Cette mesure nous pousse, nous, consommateurs à prévoir l’avenir et à s’adapter pour enclencher une transition écologique au sein de notre quotidien. 

Tous acteurs et actrices de la transition énergétique

Dans le monde de l’édition, de plus en plus de professionnel.les réalisent que leur activité à un coût environnemental fort. Le Shift Project (un Think Tank) a révélé dans un rapport qu’un tiers des 30% des émissions liées aux transports proviennent des marchandises transitantes sur le territoire national. Si les éditeurs et éditrices ne sont pas encore capables de produire en circuit court (récolte du bois, fabrication du papier et impression à moins de 2 000km), ils et elles peuvent prendre à bras-le-corps le problème des transports français et inter-régionaux. L’objectif est de concentrer les efforts sur un élément que l’on peut changer facilement et directement. 

En partant du constat que les poids-lourds ne sont pas remplaçables immédiatement (véhicules lourds et électriques pas abouties), le Shift Project proposent des mesures alternatives pour baisser les émissions de CO2 liées au transport. 

La première proposition de l’organisme est de limiter la vitesse des poids-lourds et de former les conducteurs et conductrices à l’éco-conduite. La seconde mesure toucherait l’organisation même des flux en massifiant les commandes et en remplissant les cartons. Finalement, pour limiter les émissions de CO2 dans les centre-villes, Le Shift Project proposent de développer la livraison en vélo-utilitaire.

Ces trois propositions participeraient à réduire de 10 à 15% les émissions de CO2

Nous appelons donc tous les éditeurs et toutes les éditrices à prendre contact avec leurs distributeurs pour les impliquer dans les réflexions écologiques. Pour qu’il y est du changement, tous.tes les professionnel.les doivent faire partie du projet. Le Think Tank propose des synthèses de leurs réflexions sur le monde de l’édition pour sensibiliser le plus grand nombre de professionnels et professionnelles.

Pour en savoir plus sur les recommandations du Shift Project pour le monde de l’édition, voici le rapport publié en novembre 2021 dans le cadre du plan de transformation de l’économie française : https://theshiftproject.org/wp-content/uploads/2021/11/211130-TSP-PTEF-Rapport-final-Culture-v2.pdf

Cléo Villebrod


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
cvillebrod (21 février 2023). Le nouveau livre durable passe par la gestion des transports . Décarboner le livre. Consulté le 24 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qz5s


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search