Gibert Joseph, bref historique d’une librairie engagée dans la vente d’occasion

Source: https://horaires.lefigaro.fr/38000/Grenoble/Gibert-Joseph-Grenoble-4-rue-Beranger,187842.html#
La devanture de la librairie Gibert Joseph dans l’hyper centre de Grenoble, près de la place Victor Hugo. On peut y voir un des slogans du magasin : « vous cherchez des livres ? Nous aussi !!! ». Cela traduit la volonté de la boutique de faire naître un besoin commun entre le futur acheteur de livre et le vendeur : celui de trouver des livres. Les livres d’occasion ont ainsi une place d’honneur dans les rayonnages même s’ils coexistent avec des livre neufs. Les ventes d’occasion représentent 30% du chiffre d’affaires de la librairie en 2016.

L’origine de la librairie Gibert Joseph remonte à la fin du XIX siècle. C’est en 1886 que Joseph Gibert, alors professeur de lettres classiques au Collège Saint-Michel à Saint Etienne, prend la décision d’aller à Paris pour y fonder quatre boîtes de bouquiniste. Ces quatre commerces fondateurs sont alors situés en face de Notre Dame sur le parapet du quai Saint-Michel en plein centre de Paris. En 1888, il crée sa première « véritable » librairie, toujours sur le quai Saint Michel et se spécialise dans le commerce du livre scolaire d’occasion. Le choix de l’ouvrage d’occasion fait ainsi partie de l’idée originelle du professeur Joseph Gibert. Ce choix du livre scolaire est aussi pertinent au vu du contexte car les lois de Jules Ferry rendant l’école primaire gratuite et obligatoire datent de seulement cinq ans, en 1882-1883. Le public scolaire s’est ainsi massifié à la fin du XIX ème siècle ce qui constitue des acheteurs potentiels pour la librairie. Les lois Ferry ont surtout permis de permettre aux femmes et à certaines régions telles que la Bretagne de rattraper leur retard dans l’alphabétisation (en 1911, 96 % des 20-24 ans étaient alphabétisés contre 70 % hommes et 66 % de femmes en 1875). C’est d’ailleurs grâce à cette clientèle scolaire que le nom Gibert devient un acteur connu dans le monde du livre. C’est en 1929 que la société va connaître sa première évolution : elle est scindée entre les deux fils du fondateur. Le premier donne son nom à sa boutique : « Gibert Joseph », tandis que le deuxième garde le premier site de la librairie et lui donne le nom de « Gibert Jeune ».

Les deux enseignes vont se développer en parallèle en diversifiant leurs domaines de ventes. Ils investissent, en plus des domaines scolaires et universitaires, tout les genres classiques que l’on peut retrouver dans d’autres librairies, du roman à la bande dessinée. L’objectif de ces points de vente va aussi dans le même sens : proposer des livres neufs et d’occasion à des prix accessibles à tous. Pour pouvoir réaliser ces objectifs, des agrandissements sont nécessaires : la librairie s’agrandit le long du boulevard Saint Michel avant de se tourner vers d’autres villes telles que Lyon, Grenoble, Saint-Etienne, Clermont- Ferrand, Poitiers, Dijon, Toulouse, Montpellier, Marseille, et la région parisienne. En 2001, l’offre de la Gibert Joseph se diversifie encore en ajoutant un large choix de papeterie tournée vers les loisirs créatifs et les cadeaux.
A l’orée du XXI ème siècle, il est intéressant de noter que le secteur scolaire qui constituait l’essentiel des ventes un siècle plus tôt, ne représente plus que 10 % des ventes. Aujourd’hui, la librairie est présente dans 18 villes françaises et possède 30 magasins. L’indépendance de l’enseigne reste à l’ordre du jour puisqu’elle dispose de sa propre plateforme logistique à Vitry sur Seine pour desservir l’ensemble de son réseau. Finalement, en plus de son offre papier, le magasin a une marge gamme audiovisuelle allant des CD aux DVD d’occasion.

Une des dernières évolutions de Gibert Joseph va dans le sens des changements globaux du monde du livre. L’utilisation du numérique a été optimisé et c’est pourquoi, la librairie a créé récemment un site « gibert.com » où les personnes peuvent proposer directement leurs anciens livres.

Sources :

-https://www.gibert.com/livres-4.html

-http://tpe-inegalites-ecole.e-monsite.com/pages/1-l-impact-des-lois-ferry-sur-la-massification-scolaire.html

-https://actualitte.com/article/23001/interviews/gibert-joseph-le-marche-de-l-occasion-n-est-pas-necessairement-une-manne


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
mberard (21 février 2023). Gibert Joseph, bref historique d’une librairie engagée dans la vente d’occasion. Décarboner le livre. Consulté le 24 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qz5w


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search