Greenwashing : vers des éditions plus vertes ou simple technique commerciale ?

image : stocklib

Le GIEC, le groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat, est formel : la concentration de CO² dans l’air augmente, provoquant un dérèglement climatique. On observe donc une prise de conscience collective, qui passe par des initiatives écologiques, et le secteur du livre ne fait pas exception à la règle. Cependant, est-ce que toutes les entreprises jouent le jeu ?

Le greenwashing, qu’est-ce que c’est ?

L’écoblanchiment, terme français du greenwashing, est, selon le dictionnaire Le Robert, un « fait, pour une entreprise ou un organisme, de se donner une image responsable à l’égard de l’environnement ». Dans d’autres mots, le greenwashing sert à tromper le consommateur soucieux de l’environnement en lui faisant croire une implication écologique de la part de l’entreprise, alors que cette dernière n’a qu’un très léger impact carbone positif (voire parfois même un impact carbone négatif).

Le greenwashing, qui passe souvent par de la publicité mensongère et de faux labels, utilise souvent les mêmes règles : 

  • La couleur verte, symbole de la nature et des produits naturels
  • Les images utilisées sont regroupées autour de cette même couleur : paysage, nature, forêt, plantes, fleurs etc.
  • Le texte est également mûrement réfléchi, avec notamment l’utilisation du champ lexical de l’écologie (en exemple « naturellement vôtre »)

Le greenwashing est présent dans de nombreux secteurs : mode, industries du tabac etc. Mais est-il présent dans le secteur du livre ?

L’impact carbone des métiers de l’édition : l’exemple de Hachette livre

L’impact carbone des métiers de l’édition peut être compliqué à calculer puisque seul Hachette Livre nous transmet son bilan carbone. Premier groupe français (Hachette livre détient des maisons d’édition aussi diverses que variés, comme Hachette Jeunesse, Larousse, Hatier, Rageot, Le livre de Poche, Calmann-Lévy, etc.), Hachette Livre avait un bilan carbone de 240 kilotonnes en 2009 (pour un chiffre d’affaires d’environ 700 millions d’euros). En 2012, trois ans après ce bilan carbone, on voit déjà une baisse de 21,25%, soit un total de 189 kilotonnes. En 2015, les émissions ont également baissé de 10%, soit 169 kilotonnes.

Dans toute cette production de carbone, une grande majorité vient de la production des ouvrages : en 2015, environ 66% du bilan carbone venait de la production (soit 112 kilotonnes). Cependant, aujourd’hui, 20 à 25% des livres envoyés aux libraires sont retournés à l’éditeur. Tous ces livres ne sont pas détruits, mais la majorité de ces invendus sont envoyés au pilon, qui a un véritable coût environnemental (la production du livre, puis sa distribution, donc l’aller-retour du libraire, et finalement son trajet final vers le pilon). Cependant, on note du côté de Hachette une légère amélioration : 167 millions de livres ont été confectionnés en 2012, contre 155 millions en 2015, soit une baisse de 7%

En conclusion, nous pouvons noter une amélioration et des efforts chez Hachette livre. Cependant, la diminution de l’impact écologique sur notre planète reste faible. Il faut également rester vigilants, puisque de nombreux groupes n’ont pas transmis leurs données. 

Camille Tondeur, M1 MDLE

Sources :
Dictionnaire LE ROBERT, « écoblanchiment », URL : https://dictionnaire.lerobert.com/definition/ecoblanchiment
Hachette, Notre Démarche,  URL : https://www.hachette-durable.fr/notre-demarche
NGUYEN, Marie,  C’est quoi le greenwashing, 22 septembre 2022, URL : https://www.wedressfair.fr/blog/le-greenwashing
Hachette, Bilan Carbone, URL : https://hachette.com/wp-content/uploads/2017/06/bilan-carbone.pdf


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
ctondeur (21 février 2023). Greenwashing : vers des éditions plus vertes ou simple technique commerciale ? Décarboner le livre. Consulté le 24 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/qz5u


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search