Livres neufs mis au pilon et recyclage, une véritable solution ? 

Le pilon, une entreprise polluante.

Aujourd’hui, et de manière générale les livres invendus en librairie, les livres ayant des défauts d’impression ou les livres abîmés finissent « au pilon ». Cette expression commune du monde du livre désigne la destruction d’un livre, on utilise ce terme par analogie avec les machines qui servent à pilonner le livre. Lors d’une mise au pilon c’est l’éditeur qui décide de les détruire ou de les garder et en 2020, le Syndicat National des éditeurs (SNE) compte environ 22 500 tonnes de livres pilonnés. Or si 100% de ces livres sont recyclés pour faire du papier recyclé ou encore d’autres matières constituées de fibres telles que les serviettes hygiéniques ou le carton, c’est une entreprise très polluante. L’association The Shift Project souligne qu’un livre neuf peut émettre 1,8 kg de CO2 de sa production jusqu’à son recyclage, ce qui est déjà élevé et si nous arrêtions de pilonner les livres invendus ou légèrement abîmés cela permettrait d’éviter la production d’environ 47 000 tonnes de CO2 par an. Or pour faire une tonne de papier pour l’édition standard, il faut environ 1,2 tonne de papier issu du pilon[1]. Donc cela peut augmenter la production de CO2 d’un livre neuf. Mais il faut savoir que le papier recyclé ne représente que 1% des achats totaux des éditeurs en France comme le souligne le journaliste Antoine Oury, la cause serait la qualité du papier, étant amoindrie elle ne plairait pas réellement aux lecteurs.[2]

Trouver des alternatives : se tourner vers la seconde main.

Donc finalement on pourrait se demander si toute cette entreprise est réellement rentable écologiquement parlant. En effet, on pourrait plutôt penser à d’autres façon de donner une nouvelle vie à ces livres en s’inspirant par exemple de la manière dont les consommateurs s’occupent des livres qu’ils ne lisent plus. Les éditions de la Rue de l’échiquier ont innové en proposant de réinvestir les livres que les distributeurs leur ont renvoyé. Ces derniers ont décidé de revendre lors d’une braderie, organisée par la maison d’édition, les livres destinés à aller au pilon, les prix de ces livres sont compris entre 1 et 5 € et cela permet alors de remettre en circulation des livres dans une démarche plus écologique[3]. Même si la maison d’édition est connue pour être engagée écologiquement, c’est un moyen que d’autres pourraient mettre en place. On peut aussi penser à la possibilité de faire des dons, ou de revendre à prix cassés les livres aux différents organismes de seconde vie du livre comme les associations telles que Emmaüs ou encore les ressourceries à dispositions des habitants dans les villes. Cela permettrait dans un premier temps d’éviter une production trop polluante de livres et dans un second temps, cela permettrait aussi à différentes associations de se constituer une bibliothèque sans dépenser trop d’argent par exemple.

Le pilonnage des livres est un sujet d’actualité, c’est une grosse partie du monde du livre qui s’avère être très polluante malgré le réemploi des ressources, ainsi il devient urgent de mettre en place de nouvelles solutions. 

Chaizemartin-Devouassoux Eva,
M1 ALC, Littérature Critique et Création.


[1] MOURIER Thomas, « En moyenne 26 300 tonnes de livres partent au pilon chaque année en France », ART par Bubble, Juin 2021.
URLhttps://www.bubblebd.com/9emeart/bd/edito/en-moyenne-26-300-tonnes-de-livres-partent-au-pilon-chaque-annee-en-france# [consulté le 4 décembre 2023]

[2] OURY Antoine, « Écologie : faut-il interdire le recyclage des livres ? », Actualitté, juin 2023.
URL :https://actualitte.com/article/111454/edition/ecologie-faut-il-interdire-le-recyclage-des-livres [consulté le 4 décembre 2023]

[3] CORRÉARD Vlère, « Comment éviter que les livres finissent au pilon ? » [Document audio], Radio France, février 2018, 5 minutes. 
URL : https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/social-lab/comment-eviter-que-les-livres-finissent-au-pilon-9066184 [consulté le 4 décembre 2023]

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search