La Bibliothèque Nationale de France (BNF), un exemple dans l’engagement écologique ?

La plus importante bibliothèque de France s’est lancée dans le programme ambitieux depuis les années 2000, d’agir pour la cause environnementale. Ce plan touche tous les acteurs, que ce soit les professionnels ou les lecteurs. Différentes actions sont mises en place afin de réduire l’empreinte carbone de cette grande institution. 

L’engagement de la BNF est formalisé dans différents documents officiels comme  la «Charte développement durable des établissements publics et entreprises publiques», dont elle est signataire depuis avril 2008. Cet écrit fixe plusieurs objectifs et principes, auxquels la BNF tente de se conformer. La Charte de l’Environnement (2005) a donné une valeur constitutionnelle à cette bataille pour la planète. La BNF s’est engagée aussi en devenant un partenaire de l’ADEME (Agence de la transition écologique) depuis 2003.

Cette politique de développement durable rejoint la politique globale de cette structure publique. Les actions mises en place visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre, préserver les ressources en eau et en biodiversité et à consommer de façon responsable, en prenant compte du tri sélectif. 

Tous les services, toutes les missions ainsi que les lecteurs et les visiteurs sont concernés par cette politique de développement durable. Cette stratégie globale se traduit par différentes actions : diffuser les informations sur le développement durable, diversifier et étendre ces publics et participer au développement de la culture et des savoirs. On peut prendre l’exemple de l’exposition permanente de la BNF sur son jardin, présentant la faune et la flore présentes dans ces espaces de verdure. 

Lorsque l’on voit l’engagement de la BNF dans ce combat pour la planète, on ne peut qu’espérer que les autres bibliothèques (petites, moyennes et grandes) suivent cet exemple, s’en inspirent et s’engagent à leur tour dans cette cause. 

La médiathèque de Montaigne à Frontignan la Peyrade, un double défi : écologique et social 

Ouverte en mars 2015, cette médiathèque éco-responsable est centrale dans l’éco-quartier des Pielles. Cet espace s’inscrit dans une dynamique de proximité avec les habitants afin d’être un lieu de partage et de rencontre.

Crédit photo : Tautem Architecture 

Ce projet a commencé à voir le jour en 2009 sur la base des propositions des bibliothécaires de la commune. Puis, il s’est concrétisé en 2013 lorsque les premières pierres ont été posées. L’emplacement est stratégique : dans l’éco-quartier des Pielles, basé sur une ancienne friche industrielle. Cet endroit dispose de nombreux atouts notamment une très bonne accessibilité ainsi qu’un ensoleillement fort et régulier, parfait pour la régulation thermique ! Ce grand bâtiment de plus de 3 000m² et sur quatre niveaux, avec une belle architecture méditerranéenne, est remarquable sur le plan environnemental. La totalité du bâtiment est réalisée en béton blanc. Son architecture si particulière permet de faire de véritables économies d’énergie. Le cahier des charges a imposé l’absence de climatisation. Sur la face sud du bâtiment, de grandes embrasures limitent la pénétration du soleil. Au contraire, sur la face nord, une grande baie vitrée horizontale permet l’entrée de la lumière. Grâce à ces efforts de conception, ce bâtiment a obtenu 3 brevets pour attester de ces qualités écologiques : certification Haute Qualité Environnementale, label Bâtiment Basse Consommation (BBC EFFINERGIE) et une reconnaissance niveau Or en conception et réalisation par BDM (Bâtiments Durables Méditerranéens).

Cette bâtisse moderne et ancrée dans l’ère du temps est devenue un lieu central dans la vie des habitants, du quartier et de la ville. Elle renforce la lecture publique dans cette agglomération, en complétant les services déjà proposés par la médiathèque de Sète. Cet espace propose une diversité d’activités culturelles et conviviales avec des espaces multiples comme une ludothèque, un auditorium ou un espace multimédia. La médiathèque diversifie ses services en répondant à la multiplication des demandes, en offrant des nouveaux supports et en devenant un partenaire incontournable pour les autres structures de la ville. Au travers de son fonds documentaire et de ses actions, elle fait partie des acteurs très actifs pour la sensibilisation à la protection de l’environnement. 

Sur le territoire français, d’autres exemples de ce type se sont positionnés comme des lieux de convivialité et de partage dans leur agglomération tout en étant des lieux très performants en matière environnementale, c’est le cas de la bibliothèque de l’Alpha à Angoulême. 

La librairie Livré&Co, transparence et écologie au cœur du projet !

Fondée par Charles Hédouin et Marion Carvalho, éditeurs de formation, ils cherchent à transposer leurs idées écologiques dans le monde du livre. En partenariat avec différentes maisons d’édition, leurs objectifs est de travailler sur la traçabilité des ouvrages en toute transparence et de réunir tous les livres éco-conçus.

Source : Livré&co

La librairie Livré&Co le comptoir des lectures durables, est une librairie itinérante en Ile-de-France, permettant un circuit court entre les lecteurs et les éditeurs. Le projet initial est d’être une librairie réunissant tous les livres éco-conçus, écoresponsables et d’expérimenter un nouveau modèle de diffusion et de consommation de ces objets culturels. Leur librairie itinérante participe à de nombreux événements solidaires, éco-responsables mais il est aussi possible de retrouver les ouvrages sur leur boutique en ligne. En partenariat avec plus de 29 maisons d’édition éthiques comme La Cabane Bleue ou Fatrasies Éditions, cette structure aide à créer une production éditoriale plus raisonnée, plus écologique et plus transparente sur la création des ouvrages. 

La transparence est assurée via un système de critères d’éco-conception avec des pictogrammes clairs et précis. Chaque livre vendu par cette librairie a une transparence et une traçabilité optimale sur les engagements éthiques de la maison d’édition, l’imprimerie et sa localisation, les moyens de transports utilisés pour acheminer les produits, la provenance et la qualité des papiers, la composition des encres ou encore la rémunération des auteurs. 

Toutes les étapes de la vie du livre sont prises en compte, notamment la livraison des ouvrages finis vers le lecteur. Au lancement de cette librairie, les créateurs travaillaient en collaboration avec la Poste, pour des livraisons en camionnettes électriques ou en lettre verte. Cependant, avec l’afflux d’ouvrages, ils ont changé pour un système de market place afin de réduire les stocks. Les maisons d’édition envoient directement les ouvrages aux lecteurs et les frais de port sont pris en charge par la librairie. Ils ont également mis en place le système de précommande des ouvrages. Cette solution peut être vue comme l’avenir en matière écologique afin d’imprimer le bon nombre d’exemplaires et de limiter les trop grandes avancées de trésorerie. 

Cette librairie se présente comme étant un acteur très actif dans cette démarche écologique. Si elle venait à être en partenariat avec des maisons d’éditions très puissantes, cela permettrait de renverser les règles du jeu en matière d’écologie dans ce secteur !

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search