La liseuse est-elle écologique ?

L’ebook est aujourd’hui une alternative à l’industrie du livre imprimé. Les avantages à lire un livre numérique sont nombreux, mais qu’en est-il de son impact sur l’environnement ? 

Le cabinet français de conseil Carbone 4, spécialiste de la transition énergétique pour les entreprises, affirme qu’une liseuse a un impact carbone plus important qu’un livre papier, si le nombre de livres lus à l’année est inférieur à 80. Or, les Français lisent en moyenne 22 livres par an, selon une étude menée par le Centre National du Livre en 2023. Le livre numérique est par conséquent, trop polluant par rapport à la consommation globale des Français. 

Aussi, la fabrication d’une liseuse est très néfaste pour la planète : il faut en effet extraire des matériaux rares et non-renouvelables et les méthodes impactent fortement l’écosystème. 

Par ailleurs, le transport de ces liseuses jusqu’aux chaînes de magasins spécialisées dans la distribution d’électroménager est dans la majorité des cas préjudiciable à l’environnement : nombre de liseuses sont créées depuis la Chine, la Corée du Sud ou bien encore Taiwan. Bien que de multiples entreprises françaises ou européennes se lancent dans une production locale, elles restent minoritaires sur le marché. 

Enfin, tout support numérique (liseuse, téléphone, ordinateur portable, tablette) où l’on peut lire un livre nécessite d’être branché fréquemment pour fonctionner, impliquant une haute consommation électrique. 

Il faut aussi rappeler que la durée de vie d’une liseuse est d’environ deux ans et que les matériaux qui la constituent sont pour la plupart non-renouvelables. 

Ainsi, acquérir une liseuse est nocif pour l’environnement de par la faible utilité que l’on en fait, sa fabrication et son transport, sa consommation d’énergie et sa faible durée de vie.

Nada Kebaili – Gwenaelle Freydier – Assia Sebdaoui

Sitographie : 

Bibliographie : 

  • RODHAIN Florence, « Chronique 19. Il faut 30 ans pour amortir une liseuse… Le livre papier plus écologique que le livre numérique », dans : , La nouvelle religion du numérique. Le numérique est-il écologique , sous la direction de RODHAIN Florence. Caen, EMS Editions, « Versus », 2019, p. 72-74. URL : https://www.cairn.info/la-nouvelle-religion-du-numerique–9782376872924-page-72.htm

Calypso et Focus, les nouvelles vedettes de la librairie indépendante ? 

Dans les années 2000, avec l’arrivée des premières liseuses, le marché du livre numérique se développe aux Etats-Unis. Plusieurs entreprises sortent leurs liseuses, comme Bookeen, PocketBook, Kindle, Kobo ou encore Vivlio. Ainsi, cet outil numérique est largement répandu aujourd’hui et assez bien intégré dans la routine des lecteurs, pour tous les avantages qu’on lui attribue généralement. Il semblerait que nous n’ayons plus rien à attendre de la liseuse en matière d’innovation… et pourtant. 

Depuis le 11 décembre dernier, de nouvelles liseuses sont apparues sur le marché du numérique. Ces dernières sont nées d’un accord entre la plateforme “ePagine” qui regroupe un réseau privilégié de près de 1500 librairies indépendantes et qui est à la fois distributeur français et le leader européen sur le marché des livres numériques et de la plus grande société fabricante de liseuses : InkBook. InkBook Calypso Plus et InkBook Focus font désormais partie du marché de la liseuse. Les liseuses InkBook ne sont pas n’importe quelles tablettes numériques. En effet, les créateurs ont décidé de vendre leurs nouveaux produits exclusivement aux librairies indépendantes et aux particuliers. Ceci est un exemple de réel engagement pour les petits commerçants comme les librairies indépendantes. Cela place cette nouvelle liseuse dans la conscience d’une meilleure consommation, qui anime de plus en plus notre société. De plus, cela incite les acheteurs à préserver les structures fragilisées par l’arrivée des grands groupes, les mettant en lumière pour leur redonner une place importante dans la vie des consommateurs. La génération Z revendique vouloir consommer mieux, c’est le besoin auquel répondent Calypso et Focus et en cela elles font partie des innovations qui pourraient changer notre société. 

Commandées par les librairies indépendantes telle que la librairie « Le Divan » depuis le 5 décembre dernier, ces liseuses sont, depuis peu de temps, dévoilées auprès des acheteurs. Elles sont pratiques d’utilisation car il est possible de transférer rapidement des titres achetés depuis un téléphone. Cela est possible grâce à un QRCode, que l’on récupère directement sur le téléphone. A l’aide d’un compte, les utilisateurs peuvent avoir leurs titres achetés précédemment partout et directement classés dans une bibliothèque. Ceci est très pratique si les utilisateurs changent de version de liseuse, ils ne perdent en aucun cas leur investissement. 

De plus, l’entreprise s’engage à présenter un système de documentation sur les livres numériques ainsi qu’à porter assistance à tous ses utilisateurs six jours sur sept en cas de bug ou problème quelconque. C’est un point fort, l’entreprise fait du client sa priorité, en étant si proche de ses lecteurs, elle pourrait s’attirer la sympathie d’un grand nombre. Cela renvoie l’image d’une société dynamique et prête à changer les choses. 

Ces technologies sont bien pensées puisqu’elles sont capables d’accueillir des applications de livres audios ainsi que des mangas car elles utilisent le système d’exploitation d’Android.  Elles sont aussi équipées du Bluetooth, les utilisateurs peuvent donc surfer sur Internet mais aussi écouter leurs livres audios. Ces appareils peuvent lire les éléments fermés par une DRM ou une DRM LCP₁. Ce qui signifie que chacun peut profiter du catalogue numérique disponible et ce, sans limite. Ceci porte à croire qu’elles seront potentiellement les liseuses numériques les plus avancées de l’année. 

D’un point de vue économique, cette liseuse est à un prix raisonnable sachant toutes les caractéristiques qu’elle possède. La liseuse Calypso Plus est à 129€ ; elle dispose d’un écran de 6 pouces, avec une fonction d’éclairage intégrée. Dotée de 16GO de stockage et d’un lecteur de carte MicroSD, elle permet de télécharger des milliers de livres numériques. L’Inkbook Focus quant à elle est au prix de 229€, car elle est un plus grande et plus évoluée. L’écran est de 7.8 pouces, elle aussi dispose de 16GO de stockage ajouté à un lecteur de carte MicroSD. L’éclairage est aussi intégré, elle a une fonction de lecture avancée, c’est un modèle haut de gamme qui plaira aux lecteurs plus réguliers. Ces deux modèles correspondent à un large panel de lecteurs ; du petit lecteur, au lecteur plus avancé. Cette technologie arrive juste avant les fêtes, de quoi se faire une place sous le sapin ! 

Même si nous n’avons pas encore assez de recul sur cette nouvelle liseuse, on peut facilement imaginer qu’étant donné leurs prix compétitifs et leurs atouts indéniables, Calypso et Focus seront peut-être à la hauteur des fameuses Kindle.  

_________________

₁ : La DRM (Digital Rights Management ou Gestion des droits numériques en français) est une protection technique des livres numériques contre les reproductions ou les rééditions.  

Laureen Lantheaume – Léotine Pralong – M1 MDLE

Bibliographie : 

ActuaLitté.com. « Des liseuses vendues dans les librairies indépendantes de France ». https://actualitte.com/article/114628/technologie/des-liseuses-vendues-dans-les-librairis-independantes-de-france

ePagine. « Liseuses ePagine inkBOOK ». https://www.epagine.fr/liseuses/ssh-10271 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search